Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


« Le Département doit offrir le même service partout »

  • Muriel Luga Giraud
  • Muriel Luga Giraud
Aujourd’hui, l’Ain compte plus de 140 000 personnes de plus de 60 ans. Ils seront 12 000 de plus d’ici 2030. Le Conseil départemental a donc souhaité anticiper les besoins. Programmé de 2016 à 2021, le Plan seniors 01 s’appuie sur tous les partenariats existants et tente des dispositifs innovants pour que les conditions de vie se dégradent le moins possible avec l’âge. Muriel Luga Giraud, vice-présidente du Conseil départemental, déléguée aux affaires sociales, répond à nos questions.

Séniors, une nouvelle jeunesse



À mi-parcours du Plan Senior, quel bilan pouvez-vous tirer ?



Il n’y a pas de surprise. Le Plan a été planifié sur cinq ans et tout se déroule comme prévu. Nous ferons un bilan à la fin. Il y a quelques retards sur certains travaux, mais je parlerais plus de glissements. Et beaucoup doivent être terminés pour 2020, ça sera le cas.



Seuls deux dispositifs sont à revoir. Ils ne sont pas abandonnés, mais tel quel, ça fonctionnait mal donc nous allons retravailler leur utilisation. Il s’agit du coussin intelligent Viktor [NDLR : un coussin intelligent destiné à un gain d’autonomie pour les personnes âgées] et du dispositif avec La Poste [NDLR : en plus de vérifier que le sénior se porte bien, le facteur se chargeait de créer un lien avec des services extérieurs].



Puis, il y a des actions qui se sont greffées comme le livre de vie à partager [NDLR : livre permettant aux résidents d’Ehpad de retracer leur histoire à travers la création de carnets de vie personnalisés].



Combien coûte le Plan Seniors 01 ?



10 millions d’euros par an.



Parmi les rôles et les propositions du Département, quelles sont les actions que la population connaît encore trop mal ?



Le baluchonnage est encore mal connu. Il permet pourtant aux aidants de souffler un peu. J’en croise sur le terrain, ils souffrent beaucoup. Et pourtant, ils ne connaissent pas le dispositif. Peut-être parce qu’ils ont longtemps étaient seuls ou sans aide, et se sont habitués.



Il y a aussi les cours d’initiation à l’informatique, qui sont une franche réussite pour ceux qui y participent, notamment grâce au vif intérêt de nos ainés pour les tablettes. D’ailleurs, à la demande des structures encadrantes, des ateliers du niveau supérieur vont être dispensés.



Le Plan Seniors 01 est-il adaptable à tout le département et notamment aux spécificités de certains territoires ?



Nous avons une vision globale, le Département doit offrir le même service partout. Mais il est vrai que deux territoires, en lien avec leur proximité avec deux grandes villes, ont des problématiques différentes : la Côtière et le pays de Gex.



Dans le pays de Gex, nous cherchons du personnel ! Comme toutes les associations du secteur, pourtant des formations pour ces métiers sont proposées, on met tous les moyens mais on cherche toujours du monde.


Accueil de jour thérapeutique itinérant du Pays de Gex et du Pays Bellegardien « Le réseau Mnémosis »

Cet accueil de jour (12 places) expérimental et innovant par son action en faveur de la détection précoce de la maladie d’Alzheimer s’inscrit dans la démarche de recherche clinique suivante :



• Favoriser le diagnostic précoce des troubles de la mémoire, et diligenter toute action facilitant l’accès à ce diagnostic



• Proposer, dès le début de la maladie, des techniques spéciales de stimulation cognitive et de socialisation, à travers des ateliers permettant de travailler l’attention, la concentration et la socialisation des personnes afin de maintenir un maximum l’autonomie à domicile



• évaluer l’évolution de la maladie pour une meilleure adaptation des aides au statut clinique


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2018 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales