Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Fête à Voltaire - Philosophie, spectacle vivant et émerveillement


CULTURE - Le 24 juin prochain va se tenir la 17e édition de la fête à Voltaire. Philippe Pellier est le directeur artistique de ce festival, et ce pour la deuxième année consécutive. Poésie, convivialité, découvertes et spectacles de rue vont investir les rues de Ferney-Voltaire, sous l’œil bienveillant du patriarche. Programme.

Une invitation au voyage. Telle est la promesse faite par Philippe Pellier, metteur en scène de théâtre de rue depuis 15 ans, et en charge pour la deuxième année consécutive de l’organisation de la fête à Voltaire, dont la 17e édition se tiendra à Ferney le 24 juin prochain. En préambule de l’événement, le metteur en scène a convié quelques chanceux à faire le repérage des lieux, pour une fête qui réserve assurément plein de surprises.



Inscrit sous la thématique de l’Orient, le programme des festivités est fait pour en avoir plein les yeux. De la place de la mairie jusqu’au parc de l’abbé Boisson, en passant par la Grand’rue et la fameuse avenue Voltaire, c’est tout le centre-ville qui va s’enflammer. À commencer par la mairie verrière, où le spectacle autour des arts du feu « Peplum » se tiendra, un spectacle musical et chorégraphié évoquant les combats de l’humanité. Et pour ce qui est du choix de l’emplacement, sur la façade moderne de la mairie, Philippe Pellier s’explique : « c’est un site magnifique de jour, alors imaginez de nuit ».



En remontant l’avenue, il sera possible de se restaurer ou de prendre un verre avant de retrouver la statue du patriarche. Statue qui sera occupée par Camille et Magali, qui dirigent la boutique d’ateliers et coutures « Augustine & Baltazar », et qui recouvriront progressivement le bronze de tricot urbain. Cette idée fait suite à une tradition remontant aux années 1950, où les gens s’amusaient à accrocher une écharpe ou un bonnet à la sculpture. « Le clin d’œil est rigolo et connaissant le plaisir de l’ironie et du sarcasme du philosophe Voltaire, on peut penser qu’il aurait un regard amusé sur le fait que l’on s’amuse avec son image », argumente Philippe Pellier.



Puis, après avoir passé les stands d’informations tenus par les associations locales à la jonction entre les deux rues principales, il sera possible de prendre part à bon nombre d’activités dans la Grand’rue. « On propose toute une série d’ateliers participatifs. Les anglais appellent ça le « Do it yourself (faisons-le nous-même) », développe le directeur artistique. À noter également que l’Office du tourisme sera exceptionnellement ouvert jusqu’à 21 heures 30 pour tout renseignement.



Un igloo lumineux



La fête se poursuit place de la Comédie avec des ateliers de calligraphie arabe, et un autre de calligraphie chinoise. « On traverse l’Orient, du proche à l’extrême Orient », raconte Philippe Pellier. Des artistes seront également présents pour réaliser des œuvres en direct. Ainsi, deux fresques seront produites sous les yeux des spectateurs : une fresque abstraite de la voie lactée, et un graffiti le long des portes des garages. Des représentations qui commenceront vers 18 heures et qui devraient se terminer vers une heure du matin.



Enfin, dans le parc de l’abbé Boisson, une scène musicale, composée d’une soixantaine de musiciens, sera à l’œuvre pour animer l’orchestre symphonique. Mais l’attraction principale sera certainement celle de Bibi, un artiste français qui voyage autour du monde, et qui a notamment emmené dans ses valises son igloo. Fait à base de bidons orange retrouvés en Afrique que l’artiste a recyclés, il les a assemblés et a mis à l’intérieur des diodes pour illuminer le tout. « C’est une de nos surprises. Il y a énormément de gens qui vont aller devant l’igloo pour se photographier. Il y a quelque chose de curieux qui se dégage de cet objet-là », rapporte Philippe Pellier.



Mais résumer toute une fête telle que celle de Ferney-Voltaire est si complexe. Entre les spectacles en déambulation, le sculpteur capillaire, le baron perché, les nombreux théâtres, et tous les ateliers…



Le plus simple, c’est d’y aller. Début des hostilités le 24 juin à 18 heures.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales