Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Tôt ou t’arts - Festival atypique et précieux


  • Crédit Photo : Olivia Daïeron
Culture – De Fort l’Écluse à Divonne-les-Bains, c’est tout un territoire qui va battre, cette semaine, au rythme des compagnies invitées par le centre socioculturel « Les libellules » de Gex à l’occasion du festival Tôt ou t’arts. En effet, pour leur 16e édition, les bénévoles de ce festival des arts de la rue, ont mis le paquet. Art circassien, théâtre d’objets, poésie, musique… la culture atteint tous les âges, et ce, gratuitement. Explications.

Du 12 au 17 juin : la folle semaine du Festival Tôt ou t’arts



« On n’est pas un centre culturel ou une scène nationale et nous ne faisons pas que ça le reste de l’année, même si c’est un gros projet », précise Philippe Moisan, directeur du centre socioculturel « Les Libellules » de Gex. Et s’il s’en justifie, c’est parce que les faits sont rares. En effet, 9 jours de spectacles et 35 représentations gratuites sur tout un territoire, ce n’est pas donné au premier organisateur venu.



Alors que le centre socioculturel organise quotidiennement des événements à destination des familles, de l’enfance et de l’action sociale, chaque année, il prépare également le fameux festival Tôt ou t’arts. « Le festival est partie d’une fête au quartier Derde, devenu le quartier Charpak. Cela a muté vers un festival qui s’est amplifié, toujours avec une vocation d’aller dans les communes voisines, d’être itinérant mais aussi la volonté de rester sur Gex », continue Philippe Moisan. Après 16 éditions et pas moins de 4 000 spectateurs l’an dernier, la « fête de quartier » prend, d’années en années, une ampleur méritée.



Méritée car depuis 10 ans, Tôt ou t’arts s’installe sur plusieurs jours, plusieurs villes et avec plusieurs compagnies. Ornex, Gex, Divonne-les-Bains, Péron, Chézery-Fons… L’évènement jouit désormais d’un maillage territorial conséquent.



La culture gratuite



La diversité et la qualité des spectacles n’ont eux aussi, rien à envier aux autres festivals. « C’est un festival pluridisciplinaire, il y a du théâtre, de la musique, du théâtre d’objets et généralement sur des sujets joyeux. Cette année, on accentue les spectacles à publics visés du type scolaire, crèche ou séniors », détaille le directeur.



Et les plus chanceux ont déjà pu avoir un aperçu du festival des arts de la rue jeudi et vendredi derniers au Fort l’Écluse et à Gex puisque l’ensemble des centres de loisirs du pays de Gex étaient invités à découvrir deux spectacles.



Outre les spectacles vivants des compagnies, les apéros-zic animeront quelques soirées avant les représentations, histoire d’en avoir l’eau à la bouche. « Nous avons lancé ces apéros l’an passé. Ce sont tous des groupes locaux », précise-t-il.



Et si le festival Tôt ou t’arts est honorable, c’est parce qu’il permet un accès culturel, le temps d’une semaine, à moindre frais : tous les spectacles sont gratuits ! « Historiquement, le festival a toujours été gratuit, c’est une volonté du centre social. Nous sommes soutenus par la ville de Gex, la Communauté de communes du pays de Gex, le Département, la Région et la CAF qui soutient toutes nos actions. Cela fonctionne avec des subventions, des participations libres du public et du sponsoring, plus de 30 commerçants ou artisans nous soutiennent. Si l’on accueille des compagnies professionnelles, ce sont des bénévoles qui permettent cette organisation et notamment la tenue des stands de restauration rapide », confirme Philippe Moisan.



Nouveauté de l’année : à Gex, le festival quitte les rues du quartier Charpak pour le parc des cèdres. L’objectif ? Des envies de visibilités, pour, pourquoi pas, augmenter la fréquentation. C’est tout le mal à souhaiter pour ce festival qui permet à tous, petits et grands, de profiter des bienfaits du spectacle vivant et ce, au coin de sa rue.



Pour plus d’infos et pour retrouver l’ensemble de la programmation : www.totoutarts.net



Le festival en chiffres



9 jours de spectacles

35 représentations

19 compagnies

11 villes partenaires



Coups de cœur de Philippe Moisan



- « Filobal » des Compagnies K-Bestan et Solfasirc

Cirque d’objets et acrobatique. Le mardi 13 juin à 20h30 à Ferney-Voltaire et le mercredi 14 à Divonne-les-Bains.

« Filobal, c’est une belle production d’arts circassiens et de théâtre d’objets, c’est un gros spectacle pour nous »



- « Broc n’roll circus » de la Compagnie Les petits détournements

Cirque et musique. Le samedi 17 juin à 22h30 à Gex.

« C’est une compagnie régionale basée à Chambéry, c’est aussi ma compagnie fidèle, j’ai pris tous leurs spectacles depuis leur création et là c’est leur dernière création »



Coup de cœur de la rédaction



« Emilio et Crapulino » de la Compagnie La trappe à ressorts

Magie et théâtre burlesque. Le mardi 13 juin à 20h15 à Ornex, le mercredi 14 à 20h15 à Péron et le vendredi 16 juin à 21h15 à Gex

« Venus du fin fond d’une botte qu’ils n’ont jamais foulée, Emilio et Crapulino sont deux bons à rien tout à fait capables ! Convaincus d’être la classe italienne incarnée et les héritiers d’une illustre famille de saltimbanques, ils se font magiciens, voyants ultra-lucides ou tout simplement poètes ! Toutes bagouses dehors, ces trublions se démènent pour que sous vos yeux le spectacle s’invente et prenne forme !

Une escapade participative en Fiat 126 au pays de la Dolce Vita de pacotille, juste pour le plaisir ! »



Intempéries



Pas de panique ! En cas de pluie, des lieux de report des spectacles sont prévus pour chaque ville.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales