Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde Hebdo 01 sur Facebook Flux RSS


Tour de France 2017 - La fête de l’année à Nantua


Le mois de juillet est arrivé, avec le soleil, les températures chaudes et… le Tour de France ! Événement incontournable à travers le monde entier, la 104e édition de « La Grande Boucle » passera le 9 juillet prochain dans le département de l’Ain, en partant de Nantua. Et l’étape qui est réservée aux coureurs a de quoi les faire suer. La commune, la Communauté de communes, et le Département, eux, se réjouissent de cet événement. Reportage.

Nantua, village départ d’une étape déjà redoutée



Les coureurs du Tour de France ont certainement déjà analysé cette étape. Ce sera l’une des plus dures de ce Tour de France 2017, celle où les jambes vont trembler, celle où le Tour peut déjà se jouer, celle où les spectateurs vont se délecter. La neuvième étape du Tour de France, qui partira le 9 juillet de Nantua pour rallier Chambéry, entrevoit un programme monstrueux pour les coureurs. Et c’est peu de le dire, car ce sont bel et bien trois cols hors-catégories qui sont à franchir.



Après une rapide mise en jambes avec la côte des Neyrolles, quelques kilomètres après le départ, la première grosse difficulté sera rencontrée au kilomètre 58 avec l’ascension du col de la Biche. Les cyclistes se frotteront pour la première fois de l’histoire du Tour à cette montée, dont la côte moyenne est de 9% sur 10,5 kilomètres. Les cyclistes auront ensuite quinze kilomètres pour reprendre leur souffle avant de s’attaquer à la plus grande pente de cette 104e édition du Tour de France.



Au départ de Virieu-le-Petit, le col du Grand Colombier et son ascension de 8,5 kilomètres à 9,9% de moyenne, réserve une montée à 22% entre les kilomètres 86 et 87. De quoi faire transpirer à grosses gouttes chaque concurrent qui arrivera au sommet. Une fois ce deuxième col hors-catégorie franchi, les coureurs quitteront progressivement l’Ain. Ils arriveront en Savoie où ils s’attaqueront à la dernière grosse difficulté de la journée, le Mont du Chat, avec une ascension de 8,7 kilomètres sur une côte moyenne de 10,3%. Ils arriveront enfin à Chambéry avec 181,5 kilomètres de vélo dans les jambes, et un maillot certainement bien trempé. Ils bénéficieront ensuite d’un jour de repos pour rejoindre Périgueux, où les attend la suite du Tour.



Deux jours de fête à Nantua



À Nantua, Jean-Pierre Carminati, maire de la ville, et Jean Deguerry, Président de la Communauté de communes du Haut-Bugey (CCHB), se réjouissent de la venue du Tour. « Nous sommes fiers de cet événement qui aura lieu ici à Nantua. C’est un événement qui va marquer notre territoire, non seulement en termes de retombées économiques, mais surtout en termes de notoriété et d’image. C’est un événement majeur en 2017 dans le Haut-Bugey », raconte Jean Deguerry. Quant au maire de la commune, il estime que « c’est par des événements de ce type qu’on apporte de l’attractivité dans notre région ».



Concernant les retombées économiques directes, le président de la CCHB donne la tendance. « On peut raisonnablement tabler sur 12 000 personnes qui viendraient voir le Tour. Le panier moyen, estimé par l’observatoire départemental, est de 32€ par visiteur. Au total, ça fait près de 400 000€ qui peuvent être dépensés ce jour-là sur le territoire du Haut-Bugey ». À noter que, pour obtenir l’organisation du village départ de l’étape, le coût est estimé à 80 000 euros. La moitié du montant est pris en charge par le Département, les deux autres quarts par la CCHB et la ville de Nantua.



Les visiteurs présents ce jour-là auront les yeux rivés sur la caravane et les vélos qui la suivent. Mais ils ont souvent tendance à revenir par la suite sur place pour découvrir la région. « Les gens qui ont vu une étape du Tour reviennent sur les villages départs et les villages arrivées pour visiter. C’est justement ce que l’on recherche, faire revenir les gens à Nantua et dans le Haut-Bugey, qu’ils profitent de nos installations et qu’ils découvrent notre territoire », explique Jean Deguerry.



Et comme un événement comme celui-ci n’arrive pas tous les jours, et encore moins quand c’est un dimanche, jour de plus grande visibilité, la ville a vu les choses en grand et a organisé tout un week-end autour du Tour. Le samedi aura lieu, entre autres, le défilé « Folklorie’s » à 11 heures, des animations en centre-ville à partir de 17 heures, et un concert sur la place d’Armes, de 18 à 20 heures.



Puis, le dimanche, c’est le grand bal. « Dès 9h45, il y aura le passage de la caravane. Une fois la caravane passée, les cars des coureurs arriveront dans le parc à vélo. Il y aura trois à quatre kilomètres de barrières prévus pour accueillir les coureurs. Les gens pourront voir les équipes et avoir le contact avec le côté sportif », détaille Jean-Pierre Carminati. Le départ fictif sera lui donné à 11h45 depuis Nantua, avec une animation sur le lac. « On voudrait écrire en gros « Ici c’est l’Ain » sur le lac, avec des gens sur les pontons qui agiteraient les drapeaux », décrit le maire.



Le Tour de France continuera ensuite son chemin en direction de Chambéry. La fête, elle, prendra alors fin dans la foulée, et la vie devrait reprendre son cours sur les bords du lac dans l’après-midi. Mais ceux qui auront l’occasion d’être présents ce jour-là à Nantua, vivront peut-être le départ de la plus belle des étapes du Tour de France 2017.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


Les articles de la semaine



Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial qui a tant donné de sa personne sur les autoroutes des vacances ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale ! Un nouveau venu qui redistribue les cartes entre Peugeot et Citroën.
Publié le 10/11/2017

Bloc-notes

Projet Open : à votre avis !

Publié le 08/09/2017


Les journaux partenaires

© 2013-2017 Hebdo 01 - Pays de Gex - Bellegarde • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales